Lallemand Animal Nutrition
Africa / Middle East - Français   [ Changer ]
Actualités

20 Mar 2019

Comment évaluer le stress thermique chez les ruminants?

20 Mar 2019

Durant une phase de température et d’humidité élevées, le comportement des animaux en est affecté : le rythme respiratoire est augmenté, la rumination est réduite et l’ingestion est diminuée. Au-delà de 20°C chez la vache et de 25°C chez le bovin viande, on parle de stress thermique.

Le changement de comportement provoqué chez ces ruminants impacte leur rumen et sa microflore. Cette moindre efficacité de la digestion peut altérer la production de lait ou de viande. De plus, le développement de bactéries lactiques va engendre un risque d’acidose plus élevé, augmentant les problèmes associés comme les boiteries.

 

Des outils pour mesurer stress thermique

Datalogger : se place en élevage et mesure la température et l’humidité en temps réel toutes les 30 minutes pendant la durée de votre choix.

Thermo hygromètre : pour une mesure instantanée de la température et l’humidité relative.

Site météo : pour consulter la température et l’humidité dans n’importe quelle zone géographique en permanence (www.wunderground.com).

 

Collier pour activité/rumination : ces colliers permettent de mesurer les changements dans l’activité des animaux, leur comportement et plus particulièrement leur rumination. En effet, en condition de stress thermique la rumination est altérée.

Podomètre : pour mesurer l’activité de la vache et plus particulièrement sa locomotion. En effet nous savons qu’en cas de stress thermique les animaux sont plus sensibles aux boiteries.

Bolus  pH/T° dans le rumen : permettent de mesurer en temps réel la température et le pH du rumen des animaux à qui nous avons introduit le bolus. Cela permet de corréler les données de température et de pH de l’animal avec les températures extérieures et de mieux connaître l’impact de la température et de l’humidité sur  les animaux et l’efficacité ruminale.

 

Évaluer la gravité du stress thermique

L’indice THI (Temperature Humidity Index) permet d’évaluer l’impact potentiel du stress thermique sur les animaux.  La température mais aussi le niveau d’humidité relative de l’air (qui accentue l’effet de la chaleur) sont des paramètres importants dans cette évaluation.

 

   Vaches laitières :

Chez les vaches laitières le seuil de stress thermique est estimé à 68. Par exemple, sous 30°C et avec 65% d’humidité, l’index d’humidité relative sera de 81 (carré blanc sur le graphique), le stress thermique est considéré comme sévère.

tableau THI (index températures / humidité) vaches laitières en situation de stress thermique

 

 

 

Gris : zone de confort (THI <  68)

Jaune : stress thermique modéré (THI  = 68 à71)

Orange : stress modéré à sévère (THI = 72 à 79)

Rouge : stress sévère (THI >80).

 

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

 

Les éleveurs peuvent voir leur production de lait diminuer, même en situation de stress léger à modéré :

 

  Bovins viande :

Chez le bovin viande le seuil de stress thermique est estimé à 72 (zone orange dans le tableau THI). Cela signifie par exemple, qu’à 50% d’humidité les bovins souffrent de stress thermique dès 25 ° C.

tableau THI (index températures / humidité) bovins d'engraissement en situation de stress thermique 

Ces outils simples permettent d’évaluer les conditions d’élevage. De plus, des paramètres mesurables et des indicateurs visibles sont disponibles afin d’évaluer l’impact du stress thermique sur l’efficacité ruminale des vaches laitières et des bovins viande.