Lallemand Animal Nutrition
Africa / Middle East - Français   [ Changer ]

COVID-19 Info
Nous tenons à informer nos clients et partenaires que nous mettons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services pendant cette période. Nous avons appliqué des plans d'urgence dans nos sites de production, et - à ce jour - notre production se poursuit selon des mesures de sécurité strictes pour protéger la santé de notre personnel. Nous tiendrons nos clients informés de l'évolution de la situation.

Actualités

15 Fév 2020

Contamination de l’ensilage par la terre et le lisier : quelles solutions ?

15 Fév 2020

contamination-ensilage-solutions

Prévenir la contamination

Quelques mesures fondamentales pour prévenir la contamination par de la terre et/ou du lisier au moment des ensilages [1] :

  • Avant la décision du chantier, examiner le champ pour observer de résidus de lisier sur la partie feuillue de la plante et retarder la coupe si nécessaire
  • Éviter de récolter un fourrage couché
  • Ajuster la hauteur de coupe de la faucheuse à une hauteur minium de 7 cm, afin de minimiser le risque de contamination
  • Utiliser des lames plates sur la faucheuse à disques
  • Régler la hauteur de la faneuse pour que les dents du râteau n’entrent pas en contact avec le sol

ensilage herbe contamination

Détecter une contamination

Une simple inspection visuelle et olfactive de l’ensilage peut permettre de détecter une contamination. Un ensilage contaminé est plus foncé et dégage une odeur rance, lié à la dégradation des protéines et de la production d’amines biogènes.

L’analyse des ensilages est révélatrice des contaminations.

Par exemple, la teneur en cendres est un indicateur, des valeurs supérieures à 8 % pour les graminées ou 12 % pour les légumineuses indiquent habituellement une contamination par de la terre.

Le niveau d’azote ammoniacal est également un indicateur de contamination, si le niveau d’azote ammoniacal est supérieur à 8-10% (en fonction du type de fourrage), de même pour la présence élevée de fer et d’aluminium.

Un échauffement rapide après une exposition à l’oxygène de l’ensilage peut également indiquer une contamination. Les premiers organismes responsables de l’augmentation de la température sont les levures de décomposition, présentes à de fortes concentrations dans le sol [2].

 

[1] D. D. Undersander, “Minimizing Ash Content of Forage,” University of Wisconsin, [Online]. Available: https://www3.extension.umn. edu/sites/default/files/download/Undersander%20-%20Minimize%20Ash%20in%20Forage.pdf. [Accessed 2019].
[2] A. H. S. H. P. McDonald, The Biochemistry of Silage, Second Edition, Marlow: Chalvombe Publications, 1991.