Lallemand Animal Nutrition
Africa / Middle East - Français   [ Changer ]

COVID-19 Info
Nous tenons à informer nos clients et partenaires que nous mettons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services pendant cette période. Nous avons appliqué des plans d'urgence dans nos sites de production, et - à ce jour - notre production se poursuit selon des mesures de sécurité strictes pour protéger la santé de notre personnel. Nous tiendrons nos clients informés de l'évolution de la situation.

Actualités

05 Sep 2013

LALSIL®FRESH efficace sur la valorisation des ensilages et la diminution des pertes en Matière Sèche

05 Sep 2013

Dans un contexte de prix des matières premières très élevées il est important pour les éleveurs de valoriser leur ensilage qui peut atteindre jusqu’à 75% de la ration dans le cas de l’ensilage de maïs. C’est pourquoi, Il est essentiel de conserver un volume et des valeurs du fourrage proche de celui fraîchement récolté. Une étude a montré que plus de 70% des éleveurs ont des problèmes de stabilité aérobie dans leur ensilage, ce qui entraîne une augmentation de la température du fourrage à l’auge et des pertes de matière sèche.

Un essai a été réalisé au GAEC de la Salvarderie (France)  (3 associés ,75 vaches laitières pour 700 000L de droit à produire en Indre et Loire)  sur 210 hectares.

Le chantier d’ensilage a eu lieu le 21 Août 2012 et le silo a été ouvert le 15 Octobre 212. Toutes les remorques d’ensilage de maïs rentrant dans le silo ont été pesées, ainsi que toutes les mélangeuses d’ensilage de maïs sortant. Les analyses de silos ont été effectuées en  début et fin de silo.

Le cumul des pesées d’ensilage à la récolte est de 203 T de MS et le poids de l’ensilage distribué aux vaches dans la mélangeuse au cours de l’année est de 191 T de MS. Soit une perte de 12 T ce qui représente 5.9% de pertes de MS en comparaison aux 15.7 % présenté par les résultats de Ruppel (qui propose un tableau des pertes théoriques en fonction de la densité en Kg de MS/m3  de l’ensilage dans le silo).

SilageLe propriétaire de GAEC de la Salvarderie, Franck Sage : «Cela fait trois ans que nous utilisons systématiquement du conservateur LALSIL sur les ensilages de maïs, luzerne et de fétuque élevée, parce que si vous économisiez 10% de pertes, vous pouvez libérer des surfaces fourragères au profit de cultures de vente. De plus, depuis que nous traitons tous nos ensilages, il n’y a plus de mauvaises odeurs ni de moisissures et rien que pour cela on n’a pas envie d’arrêter, même sur le maïs. »