Lallemand Animal Nutrition
Africa / Middle East - Français   [ Changer ]
Actualités

08 Juin 2019

Alimentation du maïs d’ensilage après la sécheresse (2/3)

08 Juin 2019

maizesilage2

Contenu en nitrates

  • Quand la croissance de la plante est retardée par des conditions difficiles, ou quand une quantité d’azote excessive est disponible dans le sol, les nitrates non convertis en protéines s’accumule dans la tige et les feuilles de la plante. Les nitrates sont transformés en nitrite qui interfèrent avec l’hémoglobine sanguine perturbant le le transport normal de l’oxygène par le sang. Les symptômes sont: baisse de la température corporelle, chute d’ingestion, faiblesse / petits tremblements musculaires.
  • Le tiers inférieur de la tige contient 80 fois plus de nitrate que les feuilles
  • Des taux élevés de nitrates peuvent augmenter le pouvoir tampon du fourrage ensilé facilitant ainsi le développement des Clostridium et des entérobactéries en début de fermentation. De fortes teneurs en acide acétiques et des pertes plus élevées en MS peuvent en être la conséquence.

tableau contenu en nitrates ensilage maïs

Cornell University (N-nitrates contenu en  ppm)

Solutions et recommandations :

  • Estimer la teneur en nitrates avant de commencer à distribuer l’ensilage concerné.
  • Adapter les animaux aux nitrates par une transition adaptée.
  • Une bonne technique d’ensilage peut réduire de 30 à 50% la teneur en nitrate du fourrage, un inoculant d’ensilage adapté sera d’une aide certaine.

 

Production de gaz

Les fermentations de l’ensilage peuvent produire différents types de gaz, dont le dioxyde de carbone et le monoxyde d’azote. Même si le dioxyde de carbone n’est pas toxique, il peut être la cause d’une asphyxie, le monoxyde d’azote se change en dioxyde d’azote au contact de l’oxygène de l’air.  Le dioxyde d’azote (NO2) est toxique et peut incommoder voir tuer des gens ou le bétail.

  • NO2: gaz lourd, orange qui s’accumule dans la partie basse des silos.
  • A une odeur proche de l’eau de javel
  • Le dioxyde d’azote de l’ensilage présente le plus grand danger Durant les 12 à 60 premières heures qui suivent le remplissage du silo

Solutions et recommandations:

  • Etre attentif aux odeurs de Javel et/ou aux fumées jaunâtres/marron dans ou à proximité du silo. Etre vigilant que le gaz ne pénètre pas dans les bâtiments des animaux ou du personnel de la ferme.
  • Rester à distance pendant 10 jours du silo ou mieux pendant 2 à 3 semaines. Rester à distance pendant 10 jours du silo ou mieux pendant 2 à 3 semaines.
  • Si vous devez vous y rendre, ne jamais y aller seul, placer des panneaux signalant le danger, expliquer aux enfants de rester éloignés.

 

Découvrez les risques fongiques liés à la sécheresse pour les cultures de maïs