Lallemand Animal Nutrition
Africa / Middle East - Français   [ Changer ]

COVID-19 Info
Nous tenons à informer nos clients et partenaires que nous mettons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services pendant cette période. Nous avons appliqué des plans d'urgence dans nos sites de production, et - à ce jour - notre production se poursuit selon des mesures de sécurité strictes pour protéger la santé de notre personnel. Nous tiendrons nos clients informés de l'évolution de la situation.

Actualités

31 Mai 2016

Probiotiques: le pont entre nutrition humaine et animale au Brésil

31 Mai 2016

PúblicoDu 16 au 18 mai 2016,  l’Université de Campinas (UNICAMP) organisait au Brésil un workshop international sur les avancées des probiotique pour les applications alimentaires et vétérinaires. Cet évènement était organisé par  le  Laboratoire des Produits Laitiers, Prébiotiques et Probiotiques (LLPP) du Collège de Sciences Appliquées (FCA) et le Laboratoire de microbiologie quantitative des aliments (LMQA) du Collège d’ingénierie des aliments (FEA), tous deux faisant partie de UNICAMP.

Lucas Mari, Technical Support Manager pour Lallemand Animal Nutrition Amérique du Sud, était un des intervenants invités à cet évènement qui faisait le lien entre nutrition humaine et animale. Il a fait une présentation sur l’utilisation de levures vivantes dans la nutrition des ruminants. D’après lui, ce workshop était une très bonne opportunité pour voir l’état des recherches en probiotiques en nutrition humaine et animale : «  Nous connaissions déjà l’importance de l’utilisation des probiotiques en nutrition animale et de la preuve de leurs bénéfices sur la santé et les performances, mais là nous avons pu voir que leur utilisation chez l’homme est bien avancée et que, dans un futur proche, ils sont voué à devenir un secteur majeur, en particulier dans le contexte d’alternative au recours systématique aux antibiotiques. » A déclaré Lucas Mari.

Le workshop permit de faire le point sur les avancées de la recherche sur les probiotiques au cours de sessions plénières et de sessions spécifiques en petit groupe. Enfin, des sessions pratiques ont offert de belles opportunités, par exemple à propos des probiotiques en nutrition humaine et de la détection et du contrôle des facteurs de virulence d’E. coli STEC  avec les probiotiques en nutrition animale.

D’après le coordinateur de l’évènement, Prof. Everlon Rigobelo, le workshop a été une belle occasion d’échanger entre les deux secteurs et peut conduire à la naissance de partenariats. Il a félicité la qualité technique et scientifique des présentations ainsi que la pertinence et la diversité des sujets abordés.  «  Je pense que cet évènement a de bonnes chances de grossir, ce type de réunion peut aider à relayer l’information et mettre à mal le scepticisme que certains peuvent encore avoir sur les bénéfices des probiotiques », a jouté Prof. Rigobelo, de l’université d’Etat de Sao Paulo /Jaboticabal.

 Lallemand félicite les organisateurs et attend avec impatience la seconde édition de cet évènement qui a permis de faire la lumière sur un sujet qui nous fascine tant!