Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]

COVID-19 Info
Nous tenons à informer nos clients et partenaires que nous mettons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services pendant cette période. Nous avons appliqué des plans d'urgence dans nos sites de production, et - à ce jour - notre production se poursuit selon des mesures de sécurité strictes pour protéger la santé de notre personnel. Nous tiendrons nos clients informés de l'évolution de la situation.

Actualités

30 Juil 2020

10 conseils pour aider les ruminants à surmonter l’été

30 Juil 2020

été chaleur vaches bovins 10 conseils

Le stress thermique a un impact sur les performances et le bien-être des ruminants laitiers et de boucherie. Certaines mesures d’adaptation pratiques peuvent être mises en place dans le troupeau lorsque les premières chaleurs apparaissent. Il est conseillé de surveiller :

1.   L’eau

Vérifier le débit des réservoirs d’eau, car l’approvisionnement en eau peut être limité. La consommation d’eau augmente également avec la hausse des températures

2.   L’aération

Ventilez le bâtiment au mieux en créant un courant d’air. Des ouvertures basses pour rafraîchir les animaux sont très utiles. Leur fournir un peu d’ombre est aussi apprecié.

3.   Les insectes

Mettez en place une stratégie de lutte contre les insectes. En effet les mouches provoquent une diminution de la rumination.

4.   L’échauffement de la ration

Surveillez attentivement le réchauffement de la ration au niveau de l’auge. Un essai sur des génisses d’élevage a révélé une diminution de 11 % de l’ingestion avec une ration qui se réchauffait (Dr. Kung- Université du Delaware). Si la ration chauffe, essayez de l’étaler et de la pousser plus fréquemment. Toutefois, la méthode la plus efficace consiste à traiter l’ensilage à la récolte avec un conservateur contenant du Lactobacillus buchneri 40788 et du Lactobacillus hilgardii CNCM I-4785

5.   La distribution de la ration

Maintenez une distribution de la ration aux heures les plus fraîches de la journée, elle favorisera la consommation par les animaux.

6.   Le sodium et le potassium

Vérifiez que la ration apporta suffisamment de sodium et de potassium.

7.   La concentration de la ration

Concentrez la ration pour éviter que les animaux réduisent leur consommation d’aliment. Par exemple, pour les bovins viande :

  • Lorsqu’il fait 27 °C – diminution de la consommation alimentaire de 4 % = perte de croissance potentielle 100 g environ
  • Lorsqu’il fait 30 °C – diminution de la consommation alimentaire de 10 % = perte de croissance potentielle 300 g environ
  • Lorsqu’il fait 35 °C – diminution de la consommation alimentaire de 28 % = perte de croissance potentielle de 800 g environ

8.   La levure

Dès que la température augmente, complémentez votre ration avec la levure vivante Saccharomyces cerevisiae CNCM I-1077 en dose renforcée. En stabilisant le pH du rumen et la consommation d’aliments, cette levure spécifique pour les ruminants maintiendra les potentiels de croissance et de lait.

9.   Les antioxydants

Il est important de garantir un niveau adéquat de solutions antioxydantes (vitamines A et E). Il est démontré qu’une combinaison d’antioxydants primaires tels que la levure de sélénium, dont la biodisponibilité supérieure a été prouvée, et une source de superoxyde dismutase végétale augmentent le statut antioxydant des animaux, avec des conséquences positives sur la qualité des produits animaux (lait ou viande).

10. Les bâtiments

Anticipez l’ambiance des bâtiments. Si l’on envisage une planification à plus long terme, il faut garder à l’esprit que l’augmentation de la température ambiante et la variabilité croissante sont préjudiciables à l’engraissement des bovins. Il est conseillé de planifier la conception des bâtiments en conséquence.