Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]

COVID-19 Info
Nous tenons à informer nos clients et partenaires que nous mettons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services pendant cette période. Nous avons appliqué des plans d'urgence dans nos sites de production, et - à ce jour - notre production se poursuit selon des mesures de sécurité strictes pour protéger la santé de notre personnel. Nous tiendrons nos clients informés de l'évolution de la situation.

Actualités

01 Sep 2020

La découverte qui a ouvert la voie à la nouvelle génération d’additifs d’ensilage

01 Sep 2020

génération additifs ensilage

Les technologies récentes nous ont permis de mieux comprendre les mécanismes d’action des additifs d’ensilage et de stimuler la recherche de nouvelles souches de bactéries pour aider les producteurs à relever les défis auxquels ils font face. Découvrez comment une nouvelle souche bactérienne a été sélectionnée pour ses capacités exceptionnelles à améliorer la stabilité aérobie de la plupart des ensilages : Lactobacillus hilgardii CNCM I-4785.

Pourquoi rechercher une nouvelle souche ?

Depuis son lancement, la souche Lactobacillus buchneri NCIMB 40788 a permis d’améliorer la stabilité aérobie d’une large variété d’ensilages dans des conditions difficiles. Néanmoins, pour offrir des résultats optimaux, cette souche nécessite 60 jours de fermentation. Les chercheurs de Lallemand pensaient qu’ils pourraient offrir aux producteurs des résultats encore meilleurs s’ils pouvaient associer L. buchneri NCIMB 40788 à une souche bactérienne complémentaire. Idéalement, cette souche aiderait L. buchneri à améliorer la stabilité aérobie à la fois plus précocement et plus tardivement au cours du cycle de fermentation.

Criblage bactérien: trouver la bonne bactérie sur un million !

Les scientifiques de l’Université fédérale de Lavras – dans le principal état producteur de lait au Brésil – ont découvert un ensilage de canne à sucre naturellement stable. En partenariat avec Lallemand Animal Nutrition, ils ont réalisé des criblages microbiens à la recherche de nouvelles souches bactériennes, potentiellement utilisables en tant qu’additifs. Ce criblage a permis d’identifier 81 souches différentes.

La capacité de chaque souche à se développer dans le cadre d’une production industrielle, ses caractéristiques de fermentation ainsi que sa propension à améliorer la stabilité aérobie de l’ensilage de canne à sucre ont été testées. Un nouveau criblage n’a laissé que 14 souches restantes, qui ont fait l’objet d’une identification précise par séquençage ADN. Lors d’expérimentations menées pendant 61 et 126 jours, chaque souche a ensuite été évaluée dans des mini-silos en fonction des caractéristiques suivantes : capacité de fermentation, amélioration de la stabilité aérobie, réduction des concentrations de levures et de moisissures et réduction des pertes de matière sèche (MS).

À la suite de ce criblage fonctionnel, seules 2 souches répondaient aux exigences élevées de l’équipe de recherche (Figure 1).

Chacune de ces deux souches a ensuite fait l’objet de tests supplémentaires avec divers ensilages, individuellement et en association avec L. buchneri NCIMB 40788. Les résultats d’une méta-analyse de neuf études montrent que L. hilgardii CNCM I-4785 améliore significativement la stabilité aérobie après seulement 15 jours de fermentation, mais également à 30 et 100 jours en combinaison avec L. buchneri NCIMB 40788.

Des essais à l’échelle commerciale ont été menés en Amérique du Nord et en Europe afin de s’assurer que les performances des deux additifs pourraient être reproduites en dehors des silos expérimentaux.

Cette association puissante a rendu possible la formulation d’une nouvelle génération de conservateurs d’ensilage, capable d’offrir une amélioration significative de la stabilité des aliments après seulement 15 jours de fermentation, mais aussi lors d’un stockage à long terme. Ces additifs aident les producteurs à garantir une excellente qualité d’ensilage, tout en leur offrant une marge de manœuvre optimale dans leur plan de gestion du fourrage.