Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]

COVID-19 Info
Nous tenons à informer nos clients et partenaires que nous mettons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services pendant cette période. Nous avons appliqué des plans d'urgence dans nos sites de production, et - à ce jour - notre production se poursuit selon des mesures de sécurité strictes pour protéger la santé de notre personnel. Nous tiendrons nos clients informés de l'évolution de la situation.

Actualités

30 Nov 2018

Utilisation de l’énergie chez les porcs

30 Nov 2018

Entretien avec Jean Noblet, consultant international en nutrition des animaux monogastriques

Pendant la 10e réunion technique internationale de LEVUCELL SB du 19 juin 2018 (Münster, Allemagne), Jean Noblet a présenté « Utilisation de l’énergie et production de chaleur chez les porcs : application aux truies reproductrices. » Nous avons profité de cette occasion pour lui poser quelques questions sur le système d’énergie nette en élevage porcin.

 

L’un des résultats les plus importants de votre recherche sur les porcs était le développement du système d’énergie nette. Quels sont les avantages de ce système ?

« Le principal avantage est que nous obtenons la meilleure estimation de la valeur énergétique réelle de l’alimentation. »

Quel type d’outils avez-vous utilisé pour le développement de ce système ?

« Nous avons développé ce programme à la fin des années 80, début 90, pendant 10 ans. Son originalité est que nous avons été capables de mesurer l’énergie digestible (ED), l’énergie métabolisable (EM) et l’énergie nette (EN) d’une centaine de régimes alimentaires ! Tous les aliments étaient caractérisés et la réponse des animaux a été mesurée grâce à des chambres respiratoires : c’est un équipement très complexe et il en existe très peu dans le monde. »

Quelle est l’application du système d’énergie nette ?

« Grâce au nombre d’aliments mesuré, nous avons pu publier une équation solide mais nous ne sommes pas les seuls. Il existe différentes écoles. Certaines n’acceptent pas le système EN et continuent d’utiliser l’ED ou l’EM, et d’autres mesures de l’énergie nette ont été proposées ou adaptées. Cependant, dans le monde, la plupart des gens font toujours référence à l’équation d’origine. »

Le système d’énergie nette permet-il de faire une différenciation entre les stades de production des animaux ?

« Il peut y avoir des effets génétiques mais, à mon avis, surtout si les différences sont liées à l’âge et au stade de développement de l’animal. Lorsque les porcs vieillissent et que leur poids augmente, ils digèrent mieux l’énergie. Contrairement à l’EN, l’ED et l’EM sont liées à l’âge et au poids corporel des porcs. L’EN est assez robuste et peut être utilisée à n’importe quelle étape de production. »

Certains facteurs alimentaires permettentils de rendre le système d’énergie nette encore plus précis ?

« L’EN est, par définition, déduite du contenu en ED et en EM. Des paramètres alimentaires tels que la composition chimique ou la nature des fibres, la taille des particules, etc. sont déjà pris en compte dans la valeur de l’ED et l’EM. On pourrait ajouter certains effets fonctionnels qui ne peuvent pas être pris en compte par une analyse chimique, comme les effets des probiotiques ou des enzymes. Ils pourraient affecter la valeur de l’ED et, par conséquent, l’EN. »

 

Utilisation de l’énergie (par Jean Noblet).