Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]
Actualités

22 Sep 2019

Les effets du stress thermique peuvent se prolonger à l’automne

22 Sep 2019

Les effets du stress thermique peuvent se poursuivre longtemps après l’arrivée d’un climat plus frais, même pour les vaches qui ne sont pas en lactation. Des recherches ont montré qu’un refroidissement adéquat pendant la période de sécheresse améliore la lactation de 6 litres de lait de plus par jour et de 9 litres de lait corrigé en fonction de la matière grasse (FCM) de 3,5 % par jour. (1)

« La plupart des éleveurs prêtent une attention particulière au stress thermique de leurs vaches en lactation, mais les vaches taries ont besoin de la même attention »,  explique H. Nielsen, DVM, Services techniques – Ruminant, Lallemand Animal Nutrition. « Le stress dû à la chaleur affecte tous les animaux d’un troupeau, et les effets ne se dissipent pas une fois le facteur de stress passé. »

Le stress, quel qu’il soit, peut conduire les animaux à détourner l’énergie destinée à leur performance, et leur organisme ne retrouve pas rapidement son mode de production une fois la période écoulée. Lors d’essais sur des troupeaux en situation de stress thermique, la période de production laitière la plus basse a eu lieu deux mois après la température ambiante la plus élevée (2) note le Dr Nielsen.

Des recherches de l’Université de Floride ont montré que le stress dû à la chaleur peut même affecter la croissance et la future production laitière des veaux in utero. Les veaux observés étaient nés prématurément avec une diminution du poids à la naissance et les génisses  souffraient d’une réduction de leur performance reproductive. Leur productivité s’était détériorée même après leur entrée dans le troupeau en lactation, une réduction de la production laitière de près de 5 Kg de lait par jour a été observée pendant le pic de lactation. (3)

En plus de pertes de productivité répétées, les troupeaux peuvent aussi voir leur fonction immunitaire diminuer après un événement stressant.

« Il est courant pour les éleveurs de voir un accroissement des maladies après un événement stressant « , dit le Dr Nielsen. « Non seulement à cause du stress thermique, mais aussi chaque fois que l’animal subit des changements dans son environnement, comme les changements de bâtiment ou même les modifications de ration. Il est essentiel de maintenir une bonne ingestion et un système immunitaire résistant, prêt à faire face aux challenges. »

Les probiotiques sont un moyen facile et rentable de soutenir le système immunitaire des bovins contre les challenges quotidiens. Un bon probiotique peut amorcer un processus actif de stimulation de la microflore ; les communautés bactériennes dynamiques et résistantes du tractus intestinal inférieur permettent d’améliorer la santé du tractus inférieur. L’intestin inférieur envoie des signaux au reste du corps, ce qui stimule le système immunitaire inné, explique le Dr Nielsen.

Pour réduire le stress il conseille de commencer par fournir de l’eau propre et facilement accessible en utilisant des techniques adéquates de réduction de la chaleur comme l’ombrage, les ventilateurs et/ou les brumisateurs, et en s’assurant que les bovins sont nourris pendant les périodes les plus fraîches de la journée pour maintenir la consommation.

« Nous commençons seulement à constater les conséquences à long terme du stress thermique sur nos troupeaux. Les probiotiques sont des outils relativement nouveaux pour aider à lutter contre ces effets négatifs », dit le Dr Nielsen. « Nous aurons besoin de tous nos outils pour protéger les animaux et maintenir les performances pendant – et longtemps après – la fin des périodes de stress. »

 

1 Amaral BC, Connor EE, Tao S, Hayen J, Bubolz J, Dahl GE. Heat-stress abatement during the dry period: does cooling improve transition into lactation? J Dairy Sci. 2009 Dec;92(12):5988-99.
2 Tao S, Dahl GE. Invited review: heat stress effects during late gestation on dry cows and their calves. J Dairy Sci. 2013 Jul;96(7):4079-93.
3 Borchers M and Bewley J. The Effects of Stress on Transition Cow and Calf Health. University of Kentucky Department of Animal and Food Sciences. Accessed Feb. 23, 2017. Available at: https://afs.ca.uky.edu/dairy/effects-stress-transition-cow-and-calf-health.