Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]

COVID-19 Info
Nous tenons à informer nos clients et partenaires que nous mettons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services pendant cette période. Nous avons appliqué des plans d'urgence dans nos sites de production, et - à ce jour - notre production se poursuit selon des mesures de sécurité strictes pour protéger la santé de notre personnel. Nous tiendrons nos clients informés de l'évolution de la situation.

Actualités

31 Oct 2017

LEVUCELL SB, un nouvel outil efficace pour les acteurs de l’industrie avicole

31 Oct 2017

LEVUCELL SB : le premier probiotique autorisé en Europe pour la réduction de la contamination des carcasses par Salmonella en poulets de chair.

Lallemand Animal Nutrition annonce que la levure probiotique Saccharomyces cerevisiae boulardii CNCM I-1079 (LEVUCELL SB) est le premier additif pour l’alimentation animale autorisé dans l’Union Européenne (UE) pour la réduction de la contamination des carcasses par Salmonella spp. chez le poulet de chair1.

Un solide bagage scientifique

Cette innovation réglementaire est le fruit d’une connaissance approfondie du mode d’action de S. c. boulardii CNCM I-1079 et de ses effets positifs dans le tractus digestif, en particulier sa capacité à favoriser l’équilibre du microbiote intestinal et à renforcer les défenses naturelles. Lallemand Animal Nutrition a bâti un solide dossier scientifique présentant comment LEVUCELL SB contribue à réduire la contamination des carcasses par Salmonella spp. chez les poulets de chair, et donc à améliorer la qualité et la sécurité des produits alimentaires. LEVUCELL SB s’avère ainsi être un nouvel outil efficace à disposition des acteurs de l’industrie avicole lors de la gestion du risque salmonelle, de l’élevage à l‘assiette.

Une allégation « Sécurité alimentaire »  soutenue par un groupe fonctionnel spécifique

«Dans l’Union Européenne, les probiotiques sont autorisés dans la catégorie des «additifs zootechniques» et la plupart d’entre eux dans les groupes fonctionnels «stabilisateurs de la flore intestinale» ou «améliorateurs de la digestibilité». Ces fonctions sont principalement démontrées avec des données de performances zootechniques. Lorsque d’autres critères d’efficacité sont documentés, les probiotiques peuvent alors être autorisés comme «autres additifs zootechniques» avec une «allégation» spécifique associée », commente Ludovic Arnaud, Regulatory Affairs and Compliance Manager– Europe.

A partir d’un solide dossier technique soumis par Lallemand Nutrition Animale, les experts scientifiques de l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ont reconnu le potentiel du probiotique S. c. boulardii CNCM I-1079 pour aider à réduire la contamination des carcasses par Salmonella spp. Il a été ainsi autorisé comme additif pour l’alimentation animale dans le groupe fonctionnel « autres additifs zootechniques » avec la mention réduction de la contamination des carcasses par Salmonella au moyen de la diminution de sa présence dans les fèces2. Cette autorisation couvre le poulet de chair et les espèces mineures aviaires d’engraissement.

«Dans le contexte actuel de lutte contre la résistance aux antibiotiques en UE,  la réduction du recours à l’utilisation d’antimicrobiens en production animale est un objectif majeur, tandis qu’une pression grandissante est mise sur la qualité et la sécurité alimentaires.  La salmonellose est l’une des principales maladies d’origine alimentaire à laquelle la filière avicole doit faire face. Le contrôle des salmonelles est une question multifactorielle qui concerne toute la chaîne de production, de la fourche à la fourchette. Avoir désormais la possibilité d’incorporer dans l’alimentation des volailles de chair, un probiotique dont l’effet sur la réduction de la contamination des carcasses par Salmonella est reconnu par l’EFSA, est une réelle opportunité pour l’ensemble de la filière», a conclu Matthieu Baulez, Global Category Manager – Monogastric Feed Additives.