Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]

COVID-19 Info
Nous tenons à informer nos clients et partenaires que nous mettons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services pendant cette période. Nous avons appliqué des plans d'urgence dans nos sites de production, et - à ce jour - notre production se poursuit selon des mesures de sécurité strictes pour protéger la santé de notre personnel. Nous tiendrons nos clients informés de l'évolution de la situation.

Actualités

18 Fév 2021

Réduire les risques de mortalités subites en fin d’engraissement c’est possible !

18 Fév 2021

Le Syndrome de Distension Intestinal Porcin (SDIP) – communément appelé entérotoxémie (en France) – correspond au phénomène de mortalité subite en engraissement. Pour l’éleveur, cette pathologie est frustrante car elle est imprévisible et intervient souvent en fin de cycle. Certaines études lui attribuent 50% de la mortalité en engraissement ; on comprend donc l’incidence économique du phénomène. Une des origines directes de ce syndrome est en lien avec le microbisme des circuits de distribution de soupe. Le cours du porc étant actuellement plus élevé, les mortalités brutales en finition représentent des pertes importantes pour les éleveurs.

 

Le syndrome de distension intestinal porcin (SDIP)

Le SDIP touche le plus souvent des porcs âgés, entre 70 et 90kg et ces mortalités « subites » sont quasiment toujours rapportées sans signe avant-coureur. Les porcs, en parfait état de santé la veille, sont généralement retrouvés morts le lendemain, avec la partie abdominale plus ou moins gonflée. A l’autopsie, on constate très souvent une torsion intestinale, la présence de sang, et une distension des intestins due à une production de gaz.

 

Des facteurs de risques peuvent être identifiés

Les perturbations du comportement alimentaire (ingestion trop rapide, trop massive, ou irrégulière) conduisent à la stagnation et aux perturbations de flore dans le gros intestin. La présence de bactéries indésirables amenées, via une alimentation liquide à l’hygiène (microflore des soupes et des circuits) peu maitrisée accentue les risques.

 

L’été… plus de danger ?

On constate sur le terrain une recrudescence des mortalités subites en été. La chaleur a un effet négatif sur la régularité de l’ingéré et cela accentue le développement des microorganismes dans les soupes ; cela peut expliquer cette augmentation.

 

La solution BACTOCELL

BACTOCELL est une bactérie lactique vivante, son métabolisme contribue à :

  • Une acidification de la soupe : elle est plus appétante et digeste, ce qui régularise l’ingéré des animaux.
  • La maitrise de l’hygiène des soupes et des circuits via l’orientation des microflores.
  • Une stabilisation de la microflore intestinale des porcs permettant d’assurer une sécurité digestive.

Les conséquences positives sont très régulièrement constatées par les éleveurs, comme le montre le suivi de 5 élevages français ayant démarré BACTOCELL au cours des deux dernières années :

Quel que soit le contexte d’origine du niveau des mortalités, une amélioration de la situation a été constatée après l’utilisation de BACTOCELL.