Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]
Actualités

05 Nov 2021

Renforcer l’immunité et la robustesse des agneaux

05 Nov 2021

« L’action d’une levure vivante dans le rumen d’une brebis se traduit par des taux d’IgG plus élevés dans le colostrum, qui sont transférés positivement à l’agneau nouveau-né »

 

Lors du 12e Symposium international sur la microbiologie intestinale, Lysiane Dunière, Ph.D, a dévoilé de nouveaux résultats montrant les impacts d’une supplémentation en levure vivante sur les performances et la robustesse des brebis en pré-partum et de leurs agneaux.

Les effets se traduisent par une amélioration de la qualité du colostrum: une meilleure protection immunitaire et une meilleure fonction du rumen.

Cet ambitieux projet de recherche sur le lien entre la fonction du rumen et les performances maternelles a été mené en partenariat avec l’Université Clermont Auvergne et l’INRAE, UMR 454 MEDIS, à Clermont Ferrand.

 

Du rumen à la mamelle

Lysiane Dunière, chercheuse au Centre d’excellence Lallemand Ruminants, explique ses recherches : « La période autour de la mise bas est une des plus difficiles pour les brebis, avec d’énormes lchangements métaboliques et alimentaires qui ont un impact sur la fonction du rumen et son microbote. De nouvelles données confirment les études précédentes en montrant qu’une ration supplémentée en levures vivantes autour de la mise bas est bénéfique, notamment sur la stabilisation du microbiote du rumen (maintien des populations fibrolytiques). » Elle ajoute : « Ici, nous allons un peu plus loin, en passant du rumen à la mamelle. Les effets de la levure vivante dans le rumen de la brebis se traduisent par des taux d’IgG plus élevés dans le colostrum, qui sont transférés positivement à l’agneau nouveau-né. »

Dans cette étude, l’effet de la supplémentation en levure vivante a été évalué au cours du dernier mois de gestation. Deux groupes de brebis en gestation (n=14 pour chaque groupe) ont reçu soit une ration témoin, soit une ration supplémentée avec la levure vivante Saccharomyces cerevisiae CNCM I-1077 (LEVUCELL SC).

 

Stabilisation du microbiote du rumen

Comme dans les études précédentes, une analyse métagénomique a été réalisée sur le microbiote du rumen. Les conséquences négatives de la mise bas sur les populations de bactéries fibrolytiques a été mis en évidence. Là encore, l’activité de la levure vivante spécifique dans le rumen atténue ces changements chez les animaux supplémentés : les populations microbiennes fibrolytiques du rumen sont stabilisées autour de la mise bas. Grâce à la levure viante la fermentation du rumen a été maintenue avec une concentration stable d’AGV.

 

Amélioration de la qualité du colostrum

Les brebis supplémentées en levure vivante ont montré des concentrations d’IgG significativement plus élevées dans leur colostrum par rapport au groupe témoin, ce qui assure un meilleur transfert immunitaire aux agneaux. En effet, les agneaux nouveau-nés issus de mères supplémentées présentaient des taux d’IgG plus élevés dans leur sang à la naissance et après 1 semaine (Figure 1). Leur colostrum contenait une concentration plus élevée de lactoferrine et d’acides sialiques, des molécules antimicrobiennes bioactives, ce qui peut également être bénéfique pour la robustesse et le développement du système digestif des agneaux.

Figure 1: Effets de la supplémentation des brebis en LEVUCELL SC sur le colostrum et la concentration sérique des IgG des agneaux.

 

Des agneaux plus robustes

Les bénéfices pour les agneaux sont doubles:

  1. Une meilleure protection immunitaire grâce au colostrum.
  2. Un poids plus élevé à la naissance (+327g en moyenne), grâce à une meilleure utilisation de la ration en fin de gestation.

En conclusion, les brebis en gestation recevant une alimentation supplémentée en levure vivante ont une meilleur population fibrolytique dans le rumen et extraient plus d’énergie de leur ration. Cette amélioration de la fonction du rumen est associée à un meilleur transfert d’immunité et à une meilleure robustesse des agneaux.

 

Duniere L., Renaud J., Steele M. A., Achard C. S., Forano E., Chaucheyras-Durand F. A live yeast supplementation to gestating ewes improves bioactive molecules composition in colostrum with no impact on its bacterial composition and beneficially affects immune status of the offspring. Oral Presentation 12th International Symposium on Gut Microbiology, 13-15 October 2021.
On-line publication: BioRxiv, https://doi.org/10.1101/2021.10.14.464371