Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]

COVID-19 Info
Nous tenons à informer nos clients et partenaires que nous mettons tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services pendant cette période. Nous avons appliqué des plans d'urgence dans nos sites de production, et - à ce jour - notre production se poursuit selon des mesures de sécurité strictes pour protéger la santé de notre personnel. Nous tiendrons nos clients informés de l'évolution de la situation.

Actualités

15 Déc 2016

Validation d’un modèle nutritionnel tenant compte de l’effet d’une levure vivante

15 Déc 2016

BLAGNAC, FRANCE – Le 7 décembre 2016 – Une étude sur un modèle nutritionnel ruminant réalisée par Lallemand Animal Nutrition en partenariat avec l’Ecole d’Ingénieur de Purpan (Toulouse), a été présentée aux dernières Rencontres Recherches Ruminants (3R) à Paris. Cette étude innovante permet d’intégrer les effets d’une levure vivante spécifique ruminant, utilisée comme « modificateur de rumen » au sein d’un modèle dynamique de production laitière.

Eric Chevaux, Responsable R&D appliquée commente: « La levure vivante spécifique Saccharomyces cerevisiae CNCM I-1077 a déjà été très largement étudiée et nous avons rassemblé des données sur ses effets sur la dégradation d’un large panel de matières premières et fourrages (expériences in sacco). Ceci nous permet de pouvoir prédire ses effets sur la dégradation de la ration. Ce qui, allié à un grand nombre de résultats terrain en vaches laitières, a permis d’aller encore plus loin et de mettre au point un sous-modèle nutritionnel permettant de prédire les effets de cet additif sur la production laitière. Le nouvel essai présenté aujourd’hui a contribué à valider cet outil de prédiction ».

Une avancée concrète pour les éleveurs laitiers

Yves Recorbet, Ingénieur commercial chez Lallemand Animal Nutrition, explique: “La conduite d’élevage intensif s’appuie sur une importante planification nutritionnelle, habituellement basée sur une large proportion de sucres fermentesibles. Ceci peut accroître les risques de troubles métaboliques, telle la sub-acidose. L’ensemble des données disponibles sur les modes d’action et les bénéfices terrain de la levure vivante spécifique ruminant indiquent qu’elle repésente un outil pertinent pour maximiser la part de fourrages dans la ration. Ceci donne au nutritionniste et à l’éleveur la possibilité de formuler précisément, soit pour augmenter le revenu lait ou viande par Kg d’aliment, soit pour optimiser les coûts alimentaires en maintenant un niveau de production équivalent. L’étude présentée confirme la pertinence de notre sous-modèle à l’intérieur d’un programme de formulation. Cette application concrète permet de modéliser l’amélioration de l’efficcité alimentaire et de la marge sur coût alimentaire.”

ALI HAIMOUD-LEKHAL D., CHEVAUX E., PIRON A. Case study: Prediction model evaluation of Saccharomyces cerevisiae I-1077 on dairy cow milk production. 23ème Rencontres Recherches Ruminants, 7-8 December 2016, Paris.