Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]
Actualités

22 Déc 2021

10 jours pour réduire la prolifération des populations microbiennes indésirables dans l’ensilage

22 Déc 2021

Afin de produire un ensilage sain, il convient de minimiser les risques de contamination microbienne pendant la récolte, la mise en silo et toute la période de stockage jusqu’au désilage. Il a en effet été prouvé que les bactéries indésirables ont un effet négatif sur la qualité de l’ensilage, la fonction ruminale, ainsi que la santé et les performances animales.

La production d’un ensilage propre commence dans le champ. Les cultures fourragères destinées à l’ensilage contiennent naturellement des microorganismes, aussi bien bénéfiques que nocifs. De grandes quantités de bactéries indésirables dans l’ensilage peuvent entraîner des pertes importantes de matière sèche et de nutriments, une décomposition excessive, des refus à l’auge, de faibles performances des animaux, voire une mauvaise santé et des performances de reproduction réduites.

Pour éviter ces problèmes, il est possible de réduire les populations bactériennes indésirables dans l’ensilage grâce à une bonne fermentation induite par des additifs d’ensilage spécifiquement sélectionnés.

L’art et la science d’un ensilage de qualité

Si le respect des bonnes pratiques de récolte contribue à réduire les contaminations microbiennes indésirables, il n’est pas l’unique condition pour produire un ensilage de qualité.
La gestion du silo, ainsi que la vitesse et l’efficacité de la fermentation, sont essentielles. La maîtrise de la fermentation de l’ensilage à l’aide d’additifs spécifiquement adaptés et sélectionnés, peut également contribuer à optimiser la récupération des nutriments, la qualité et la stabilité de l’ensilage et à limiter la croissance des micro- organismes indésirables.

Bénéfices de MAGNIVA

Un essai récent1 montre que l’utilisation du conservateur MAGNIVA PLATINUM dans l’ensilage de maïs a permis de réduire la croissance des populations microbiennes indésirables. Il s’agissait d’un test de stabilité comparant un fourrage traité avec le conservateur MAGNIVA PLATINUM et un fourrage non traité.

Conserver un ensilage propre tout au long de la fermentation et du désilage est essentiel pour en maintenir la teneur en
nutriments et en énergie. La réduction des populations microbiennes indésirables permet non seulement optimiser la valeur alimentaire d’ensilage, mais aussi de réduire l’échauffement et les pertes par décomposition aérobie.

La mise à disposition d’un ensilage plus abondant, plus propre et de meilleure qualité permet de maintenir les objectifs de production, mais aussi de réduire l’impact des coûts élevés d’achat d’aliment.

1Drouin, P., Tremblay, J., Renaud, J., & Apper, E. (2021). Microbiota succession during aerobic stability of maize silage inoculated with Lentilactobacillus buchneri NCIMB 40788 and Lentilactobacillus hilgardii CNCM-I-4785. MicrobiologyOpen, 10(1), e1153. https://doi.org/10.1002/mbo3.1153