Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]
Actualités

01 Sep 2021

La levure vivante a un effet positif sur le microbiome des poulets de chair

01 Sep 2021

poulet chair microbiote

S’il est établi que la levure vivante Saccharomyces cerevisiae boulardii ,CNCM I-1079 (LEVUCELL SC) améliore efficacement les performances et l’équilibre du microbiote digestif des volailles, l’analyse microbienne moderne reposant sur le séquençage du génome permet de mieux comprendre certains des mécanismes de modulation.

Un essai a été mené pour évaluer les effets de la levure probiotique sur l’écosystème intestinal et les performances zootechniques des poulets de chair, lors d’une infection par Campylobacter jejuni.

L’étude a duré 40 jours et a été réalisée par l’Istituto Zooprofilattico Sperimentale dell’Umbria e delle Marche « Togo Rosati », en Italie.

  • Animaux: poulets de chair Ross mâles
  • Au jour 21, toutes les volailles (groupe témoin et groupe LEVUCELL SC) ont été exposées à Campylobacter jejuni (1 x 106 UFC/volaille) par voie orale
  • La composition du microbiote fécal et cæcal a été analysée à l’aide de la technique de séquençage d’amplicons d’ARNr 16S

    Effect of the live yeast supplementation on the gut microbiota alpha-diversity, before (day 21) and after (day 40) the pathogen challenge.
    Figure 1. Effet de la supplémentation en levures vivantesnsur la diversité alpha du microbiote intestinal, avant (jour 21) et après (jour 40) l’exposition à l’agent pathogène.

Un microbiote résistant

L’analyse du microbiote indique que :

  • Dans des conditions difficiles, la diversité alpha (ou richesse spécifique)* du microbiote est réduite : moins de taxons différents (souches, genres, etc.) ont été identifiés et certaines espèces sont devenues prédominantes.
  • Avec la supplémentation en levures vivantes, le microbiote présente une meilleure résistance à l’exposition de l’agent pathogène. Au jour 40, les échantillons des levures vivantes recensent un plus grand nombre d’espèces différentes, avec une moindre prédominance de certaines espèces (Figure 1).

 

Un microbiote équilibré

L’analyse de l’ARNr 16S confirme la plus grande abondance des espèces bactériennes bénéfiques dans le groupe ayant reçu les levures vivantes, notamment Lactobacillusspp. Plus intéressant encore, elle permet de mettre en évidence une présence plus importante de Faecalibacterium prausnitzii, une bactérie considérée comme un biomarqueur de la santé intestinale chez l’homme et l’animal (voir l’avis du spécialiste).

L’AVIS DE LA SPÉCIALISTE
Livia MOSCATI, IZS Istituto Zooprofilattico Sperimentale
Faecalibacterium prausnitzii, un biomarqueur de la santé,intestinale
« Parce qu’il réduit les pathologies gastro-intestinales, F. prausnitzii joue un rôle important dans l’homéostasie gastro-intestinale, et devient ainsi un biomarqueur de la santé intestinale. La diminution de F. prausnitzii dans le microbiote intestinal montre une corrélation avec des troubles entériques aussi bien chez l’homme que chez l’animal. D’autre part, une étude a montré un pourcentage plus élevé du genre Faecalibacterium chez les poulets de chair présentant un meilleur indice de consommation (IC) par rapport à ceux présentant un IC faible ; ces données coïncident avec les résultats obtenus dans notre étude. ».

Parallèlement, une abondance relative moindre de Campylobacterspp. a été observée dans les échantillons fécaux du groupe LEVUCELL SC par rapport aux échantillons du groupe témoin (p<0,01), suggérant ainsi que les levures vivantes pourraient limiter l’excrétion de Campylobacter dans l’environnement de l’élevage.

Cette nouvelle étude confirme que la supplémentation en S. boulardii peut moduler positivement l’écosystème intestinal des volailles dans des conditions difficiles.

  1. Pour décrire la composition microbienne du microbiote intestinal à l’aide d’une stratégie de séquençage, il n’est pas nécessaire de séquencer le métagénome complet. Une pratique courante consiste à cibler un fragment du génome bactérien, qui est utilisé comme un marqueur ou une sorte de carte d’identité d’une bactérie. Cette approche, appelée séquençage d’amplicons à codes-barres, permet de réduire considérablement le coût et la durée de l’analyse. Le gène de la sous-unité de l’ARN ribosomal 16S (gène de l’ARNr 16S) est le gène marqueur le plus utilisé pour décrire la composition des bactéries
  2. *La diversité alpha représente la diversité au sein d’un échantillon du microbiote. L’indice de Shannon est l’un des critères les plus utilisés pour décrire la diversité alpha. Il tient compte à la fois du nombre total de taxons différents présents dans l’échantillon, appelé richesse, et de l’abondance ou de la prédominance de certains taxons dans l’échantillon. Plus l’indice de Shannon est élevé, plus le microbiote est diversifié et riche.

shannon index poultry

RÉFÉRENCE:
Photography: Courtesy of Dr. Philippe Langella, INRAE, France