Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]
Actualités

08 Sep 2022

Garantir la qualité du maïs grain humide

08 Sep 2022

Le maïs grain humide (MGH) est désormais un choix privilégié pour le stockage du maïs dans le monde entier pour plusieurs raisons. D’une part, c’est un ensilage très énergétique, et d’autre part, il permet d’éviter le séchage des grains et le coût associé. Cependant, s’agissant d’une culture humide à énergie élevée, elle peut être difficile à ensiler et à conserver une fois le silo ouvert. Une étude récente réalisée à l’université du Delaware¹ a démontré que MAGNIVA Platinum 2 améliore la qualité et la stabilité du MGH dès 15 jours après l’ensilage, ce qui accroît encore la flexibilité des modalités d’utilisation de cet aliment par les producteurs.

 

Un fourrage assaini

Dès 15 jours après l’ensilage, le MGH traité avec MAGNIVA Platinum 2 contenait des teneurs moindres en levures et en éthanol. Après 130 jours, cette réduction significative atteignait 0,24 g/kg de matière sèche pour l’éthanol et dépassait un facteur 1 000 (3 log) pour les levures (Tableau). Le résultat final de l’amélioration de la fermentation et de la réduction des teneurs en éthanol et levures est un ensilage assaini, plus nutritif et plus stable.

Tableau. Taux de MSS (%), pH, composition chimique (base % MS) et microbienne (base log10 UFC/g poids frais [PF]) d’ensilages de MGH frais ensilés pendant 15 et 130 jours, traités ou non

 

Une amélioration de la stabilité aérobie

Le fourrage traité avec MAGNIVA Platinum 2 montre un accroissement significatif de la stabilité aérobie de 27 heures dès 15 jours après la mise en silo et de plus de 180 heures après 130 jours de fermentation (Graphique). Par rapport à un ensilage témoin, l’inoculation du MGH avec MAGNIVA Platinum 2 a amélioré les caractéristiques de fermentation et la stabilité aérobie non seulement dès 15 jours après le début de la fermentation mais aussi sur le long terme, 130 jours après. Les teneurs réduites en levures et éthanol ont significativement amélioré la stabilité aérobie, limitant ainsi les pertes de matière sèche dues à l’échauffement et à la dégradation et préservant l’appétence et la valeur nutritionnelle de l’ensilage.

Graphique. Effet d’un additif d’ensilage sur la stabilité aérobie (heures nécessaires pour augmenter la température de 2 °C par rapport à la température ambiante) du MGH (70 % MS) – Les différentes lettres entre les temps individuels indiquent une différence significative (p < 0,01).
¹Limin Kung, Jr., Ph.D., Erica Benjamim da Silva, Ph.D., and Xiaojing Liu, M.S. Laboratoire de nutrition en production laitière et de fermentation des ensilages, université du Delaware, Newark, Delaware 19716, États-Unis (rapport d’essai interne, 2020)
gamme conservateurs ensilage