Lallemand Animal Nutrition
Europe - Français   [ Changer ]
Actualités

02 Mai 2019

Lactobacillus buchneri 40788 améliore la stabilité aérobie des fourrages riches en sucres

02 Mai 2019

Lactobacillus buchneri 40788 améliore la stabilité aérobie des fourrages riches en sucres

Les fourrages riches en sucres comme le Cynodon dactylon (ensilage d’herbe) peuvent poser problème pour la conservation de l’ensilage. Une étude de l’Université de Floride indique que les inoculants développés à partir de Lactobacillus buchneri NCIMB 40788 peuvent améliorer efficacement la stabilité aérobie de l’ensilage de Cynodon dactylon et d’autres fourrages riches en sucres.

Le Cynodon dactylon représente une importante source de fourrage sous les climats chauds, tropicaux et subtropicaux. Cependant, sa faible teneur en glucides rapidement fermentescibles (le Cynodon dactylon est riche en hémicellulose mais pauvre en sucres fermentescibles) représente un réel défi pour la conservation de l’ensilage, très sujet à décomposition. Pour améliorer la stabilité aérobie de ce type de fourrage, des bactéries productrices d’acide propionique ont pu être utilisées. Cependant, les conditions d’acidité lors de la première étape du processus d’ensilage peuvent inhiber le développement et limiter la capacité de ce type de bactéries à rivaliser avec les bactéries productrices d’acide lactique.

L’amélioration de la stabilité aérobie des fourrages par les bactéries hétérofermentaires Lactobacillus buchneri NCIMB 40788 est bien documentée. C’est la raison pour laquelle les scientifiques de l’Université de Floride ont testé l’efficacité de cette souche à améliorer la stabilité aérobie de l’ensilage de fourrages riches en sucres.

L’étude

L’étude a porté sur des balles rondes de Cynodon dactylon enrubanné. Elle a été menée sur une seconde fauche à 4 semaines de repousse. Le fourrage a été fauché en milieu de matinée, par coupe à 8 cm du sol avec une faucheuse-conditionneuse de 3 mètres de large, et fané pendant 2 heures et demi.Effet de l’inoculant de Pediococcus pentosaceus 12455 et Lactobacillus buchneri 40788 sur l’acidification de l’ensilage de Cynodon dactylon (Arriola K.G. et al., 2015)

Amélioration de l’acidification

Les mesures de pH réalisées 7 et 30 jours après la récolte montrent que l’inoculant contenant une combinaison de Pediococcus pentosaceus 12455 et Lactobacillus buchneri 40788 a permis d’atteindre un pH plus acide que pour les balles non traitées. Par conséquent, l’inoculant a montré une efficacité à fermenter les fourrages riches en sucres lors des premiers stades de fermentation.

L’analyse des fourrages a été effectuée 112 et 142 jours après ensilage. 112 jours après ensilage, le taux d’acide lactique était amélioré de manière significative avec l’inoculant par rapport à l’ensilage non traité (3,2 % de MS contre 1,04 pour l’ensilage témoin, p = 0,008).

En revanche, le taux d’azote ammoniacal était numériquement plus faible (5,7 contre 6,6 % d’azote total), indiquant une diminution de la désamination des protéines et une perte nutritive pour les animaux.

 

Stabilité aérobie multipliée par 3

L’inoculant contenant L. buchneri et P. pentosaceus a amélioré la stabilité aérobie de l’ensilage de Cynodon dactylon de 234 heures par rapport à l’ensilage non traité (99 heures). Les autres inoculants testés contenaient uniquement des bactéries homofermentaires et ont montré une moindre amélioration. Cette étude indique que la combinaison de L. buchneri NCIMB 40788 et de bactéries homofermentaires améliore efficacement la stabilité aérobie de l’ensilage de Cynodon dactylon. Cela suggère également son efficacité pour conserver d’autres types de fourrages riches en sucres.

Ref: Arriola, K.G. et al. Effect of microbial inoculants on the quality and aerobic stability of Bermudagrass round-bale haylage. Journal of Dairy Science. 2015;98(1):478-485.